mardi 4 octobre 2011

Tuning NFS pour démarrer un cluster

  Le cluster AMD64 du LACAL comporte 90 noeuds, pour l'instant tous servis depuis un frontend unique qui héberge leurs racines NFS. En cas de coupure, si tous les noeuds redémarrent en même temps, le serveur NFS se retrouve légèrement surchargé, et plusieurs noeuds se retrouvent dans un état bloqué (kernel panic).

  Une partie des noeuds ne dispose ni de contrôleur IPMI ni de watchdog, ce qui rend les redémarrages un peu chaotiques. Mais la situation peut être grandement améliorée par trois règlages:

1) Augmenter le nombre de processus pour le démon nfsd. Avec Gentoo ceci se règle par la variable OPTS_RPC_NFSD dans /etc/conf.d/nfsd

2) Utiliser le port 627 pour le démon mountd (même fichier, variable OPTS_RPC_MOUNTD). C'est le port spécifié n dur dans le noyau au cas ou le portmapper serait trop lent a répondre.

3) Augmenter la tolérance du client nfs, en passant l'option adéquate au noyau. Ici, dans la config pxelinux de chaque machine:

  append root=/dev/nfs nfsroot=10.1.0.2:/var/nfs/nodexx,retrans=10,timeo=30

Aucun commentaire: