lundi 25 janvier 2010

Lîlarfikod, "Patternglazed"

Journal d'Ushat Olonkulal, Maire de Lîlarfikod - le 12e Hématite 214.

  Une dizaine d'années se sont écoulées depuis le premier coup de pioche, porté dans le flanc de la montagne par l'un des septs vaillants nains fondateurs. Jadis hameau perdu au milieu des montagnes, Lîlarfikod est aujourd'hui une métropole florissante. le Duc Kandzudmeng en a fait sa capitale régionale, et une rumeur voudrait que la Reine Inod elle-même y considère l'installation de son palais d'hiver.

  La situation extérieure est au beau fixe; le commerce avec les humains est plus lucratif que jamais, et les kobolds se terrent dans les montagnes après le massacre de leurs troupes pendant le dernier siège. Même ces pleurnichards d'elfes nous sont reconnaissants d'avoir limité l'abattage des arbres. Bah. Comme si le bois présentait un quelconque intérêt face a la pierre. Mais je m'égare.

  Non, décidément, c'est la forteresse elle-même qui nous cause le plus d'inquiétude. Il y a six mois, l'équipe de minage sud-est, creusant à la poursuite d'une veine d'argent natif, détectait un secteur de roche anormalement humide. Quelques mètres de plus, et les vaillants mineurs exposaient une immense rivière souterraine, à la présence jusque la totalement insoupçonnée. Voici donc l'origine des rumeurs de monstres aquatiques hantant les sous-sols de cette région !

  Suivant l'ouverture du tunnel, nous essuyâmes une attaque d'hommes-lézards armés jusqu'au dents. L'attaque couta la vie à deux de nos meilleurs soldats, noyés d'épuisement après avoir combattu a mains nues et étranglé une dizaine d'assaillants. Un brave maçon, au péril de sa vie, parvint à murer le dangereux orifice, scellant le péril hors du périmètre du fort.

  Nos ingénieurs ayant estimé le tracé de la rivière, je démarrai immédiatement la construction de fortifications en différents points stratégique autour du cours d'eau, et y installai une troupe de nos meilleurs
arbalétriers. La rivière rougit bientôt du sang de nos ennemis tombés !

  L'humidité de la rivière souterraine fertilise nos tunnels, et mes nains me signalent que des champignons Chapeaux-de-Tours poussent un peu partout. Ces champignons, en vieillissant, acquièrent la dureté et la texture du bois. Nous allons creuser une immense ferme souterraine et les y cultiver; voila qui dispensera nos bûcherons de s'exposer au soleil, et devrait par la même calmer les humeurs des bouffeurs de baies des bois.

  Cette rivière nous apporte un deuxième avantage, celui de nous débarasser bien plus facilement de nos ordures. J'ai fait creuser une cheminée d'accès, descendant des niveaux principaux jusqu'au gouffre souterrain dans lequel se jette la rivière. Nos concitoyens peuvent maintenant évacuer leurs déchets sans s'aventurer dans les dangereux territoires extérieurs !

  En revanche, toujours rien d'intéressant du côté de l'équipe de minage ouest, chargée d'explorer les veines d'obsidienne à la recherche de magma. En dix ans, nous n'avons pas trouvé une seule veine de houille dans la région, et notre industrie métallurgique dépend entièrement du charbon de bois, ce qui n'est pas pour plaire aux clowns aux oreilles pointues.

  Les lubies du Duc nous causent également des ennuis. Ce fils de yack des montagnes a ordonné que la ville développe une industrie du verre, pour lui fournir de la vaisselle de luxe. Nous n'avons pas les ressources nécessaire pour en produire, et le temps que le message parviennent à nos voisins marchands, qui sait si le vieux fou n'aura pas perdu patience. La dernière fois que nous avons raté un délai (une commande fantaisiste de 12 armoires en electrum), il a condamné a mort l'artisan fautif, notre meilleur forgeron.

  Notre meilleure chance reste de convaincre la Reine de venir s'installer dans notre forteresse, et prions qu'elle puisse modérer les excès d'autorité du Duc. Nous allons donc nous atteler à une tâche titanesque: percer la montagne de part en part, pour permettre aux caravanes de traverser en toute sécurité en évitant le dangereux col, propice aux embuscades gobelines. L'entrée du tunnel est terminée, mais nous devons terminer les fortifications intérieures avant de creuser le tunnel principal; sans quoi nos ennemis auront une voie royale pour contourner toutes nos défenses et nous envahir de l'intérieur.

  Mais voila que la délégation diplomatique Elfe frappe à nos portes, et je me dois d'aller les acueillir. Encore une dure journée dans la vie d'un vieux bureaucrate nain...